Mexico, Mexiiiiiiiiicooooo

Mexico City, ultime étape de mon voyage avec Constance, nous apparaissait à la fois comme excitante et un peu inquiétante, les deux pour les mêmes raisons. Cette aire urbaine peuplée de près de 22 millions d’habitants est tentaculaire et est réputée pour être plus ou moins sûre (comme le reste du pays me direz-vous). D’ailleurs à peine sorties du bus, nous nous retrouvons dans la foule du métro, qui en dépit de l’heure – environ 14h – est plein à craquer. Il nous faut en laisser passer plusieurs pour enfin trouver de la place avec nos gros sacs, et nous rejoignons tant bien que mal notre hôtel. Et finalement, nos premiers pas en ville, une fois délestées de nos affaires, donne le ton des prochains jours : une très agréable surprise.

mexique-mexico-enseigne-larchivoyageuse

Le Free Walking Tour

Nous nous disons que pour appréhender une ville si grande, où il y a tant à voir, qu’un Free Walking Tour est une bonne idée pour commencer. Le point de rencontre est à 11h au Zocalo, dans le Centro Historico, devant la cathédrale Métropolitaine.

cathedrale-metropolitaine-mexico-mexique-larchivoyageuse

Pendant près de deux heures, notre guide nous emmène d’un point à un autre, nous abreuvant d’anecdotes sur l’histoire, l’architecture et la culture de la ville.

mexico-mexique-cdmx-larchivoyageuse

Ici les époques se côtoient d’une rue à l’autre, ruines aztèques d’un côté et tour moderne de l’autre.

building-mexico-mexique-larchivoyageuse

mexico-cdmx-facade-mexique-larchivoyageuse

Certains bâtiments sont superbes, et ils me font tout de suite aimer la ville. Il est par exemple impossible de passer à côté du Palacio postal, qui ressemble plus à une banque royale qu’à un bureau de poste !

palacio-postal-mexico-mexique-larchivoyageuse
Le Palacio postal de l’extérieur…
poste-mexico-larchivoyageuse-mexique
…et de l’intérieur !

mexico-poste-mexique-larchivoyageuse

Impossible également de ne pas remarquer la Casa de los azulejos, dont la façade est tapissée des très reconnaissables faïences bleues.

mexico-facade-azulejos-mexique-larchivoyageuse

Je m’attendais à un espace beaucoup plus envahi par la foule, avec un champ de vision limité par les bâtiments. Mais en fait pas du tout, il y a du monde mais on ne se sent pas oppressé, et l’espace est finalement plutôt aéré, notamment grâce à la présence de plusieurs places et parcs bien agréables.

place-santodomingo-mexico-mexique-larchivoyageuse
Ici la guide nous raconte une anecdote sur une femme d’homme politique qui trahit je ne sais plus quel côté lors de la lutte pour l’indépendance. Ce genre d’anecdote est le petit plus des Walking tours.
palais-beauxarts-mexique-mexico-larchivoyageuse
Le palais des Beaux-arts, magnifique avec ses coupoles jaunes

mexico-mexique-facade-larchivoyageuse

A la fin de la visite, la guide nous emmène dans une grande pâtisserie, la Pasteleria Ideal, dans laquelle on peut se faire confectionner des gâteaux pour des mariages, anniversaires ou quinceñera, la fête d’anniversaire des 15 ans qui est très importante au Mexique.

mexico-pasteleria-ideal-mexique-larchivoyageuse

Au Mexique on aime célébrer les évènements en grand, entouré de beaucoup de personnes. Alors pour régaler tous ses invités, il faut un grand gâteau, que l’on peut choisir parmi les faux modèles exposés à l’étage. Et quand je dis grand, c’est vraiment très grand, très extravagant, vraiment à 10000 lieues de ce à quoi nous sommes habituées.

pasteleria-ideal-mexico-mexique-larchivoyageuse

Le musée national d’anthropologie

Depuis presque sept semaines que nous voyageons, nous avons eu l’occasion de visiter plusieurs sites archéologiques, et nous sommes impatientes de découvrir ce musée qui renferme les plus belles pièces qui y ont été prélevées.

Situé dans une extension du Bosque de Chapultepec, un immense parc, véritable poumon vert dans cette mégalopole. Ici on n’entend rien, on se sent complètement coupé de la ville, c’est idéal pour une petite sieste posé dans l’herbe.

mexico-bosque-chapultepec-mexique-larchivoyageuse

bosque-chapultepec-mexico-mexique-larchivoyageuse

Le musée est ultra moderne, conçu pour mettre en valeur les merveilles qu’il renferme. Les salles d’exposition sont organisées autour d’une cour rectangulaire, disposées sur deux étages. Le rez-de-chaussée est pour le Mexique pré-hispanique, tandis que l’étage concerne le mode de vie actuel des Indiens.

mexique-larchivoyageuse-musee-anthropologie-mexico

C’est sûrement un des plus beaux musées que j’ai pu visiter jusqu’à présent. Rien n’est laissé au hasard, chaque pièce est mise en valeur, de la plus petite à la plus grande. On peut prendre un audioguide pour avoir des explications plus poussées, mais les cartels sont traduits en anglais à chaque fois, chaque salle est pourvue d’une introduction qui permet de contextualiser ce qui y est exposé.

larchivoyageuse-musee-anthropologie-mexico-mexique

musee-anthropologie-mexico-mexique-larchivoyageuse

En bref ce musée est une merveille. Sa taille assez conséquente fait que l’on ne peut pas tout voir en une visite, alors l’étage sera pour mon prochain passage à Mexico. Si vous avez prévu de venir en ville, il faut vraiment caser quelques heures pour y aller, même lorsque l’on n’est pas trop fan de musée. Beau, intéressant et bien réalisé, un must-do !

anthrolopolie-mexico-mexique-larchivoyageuse-musee

mexico-mexique-musee-anthropologie-larchivoyageuse

 

 

 

Teotihuacan

Ces pyramides, vues en photo cent fois, aussi représentatives du Mexique que Chichen Itza, je les attendais avec impatience, et le moins que je puisse dire c’est que je n’ai pas été déçue. Teotihuacan, plus grand site archéologique de Méso-Amérique, est tout simplement grandiose. Lorsque l’on arrive sur place, aux alentours de 9h, on prend pleinement conscience de l’immensité du lieu, et de la sophistication de la civilisation qui l’a bâti.

calzada-muertos-teotihuacan-mexique-larchivoyageuse

C’est au premier siècle que plusieurs ethnies du Sud du pays édifient la Calzada de los Muertos, immense chaussée bordée notamment des pyramides de la Lune et du Soleil. Pendant sept siècles plusieurs sociétés s’y côtoient, faisant rayonner la cité aussi loin que Tikal au Guatemala.

teotihuacan-pyramide-soleil-mexique-larchivoyageuse

La pyramide du Soleil est la troisième plus grande du monde, après celle de Kheops en Egypte, et celle de Cholula, également au Mexique.

teotihuacan-mexique-cactus-larchivoyageuse

Les marches sont raides pour monter jusqu’au sommet de la pyramide de la Lune, mais c’est de là que l’on a la meilleure vue sur sa voisine. En début de matinée nous ne sommes encore pas trop nombreux sur le site, et il est assez difficile d’imaginer le même endroit rempli de monde.

soleil-pyramide-mexique-larchivoyageuse-teotihuacan

Si vous voyagez au Mexique et que cela est possible, je conseille de visiter Teotihuacan après les autres sites archéologiques, qui risquent de vous paraître moins impressionnants si vous les voyez après.

Le musée Frida Kahlo

Face à l’engouement pour le symbole que représente Frida Kahlo ces dernières années, nous avons eu envie d’en apprendre plus sur cette femme artiste dont la maison d’enfance à Mexico a été transformée en musée.

musee-frida-kahlo-mexico-larchivoyageuse

En plus de m’avoir laissée sur ma faim en ce qui concerne l’apport des connaissances, cette visite a regroupé tout ce qui m’énerve. Si faire la queue pour pénétrer dans l’enceinte du lieu ne me dérange pas, j’ai trouvé qu’il était très désagréable de devoir marcher à la queue leu leu tout au long du parcours. En effet, alors même que nous avions réservé nos places en ligne sur un créneau horaire précis, il y avait beaucoup trop de monde pour un espace pas du tout adapté. On déambule d’une pièce à l’autre en suivant un cordon de sécurité, forcée de s’adapter au rythme des autres visiteurs et des surveillants de salle qui nous font presser le pas.

La maison, très importante dans la vie de l’artiste qui a été clouée au lit un long moment suite à son accident, n’est finalement pas très expliquée, et sert plutôt de lieu d’exposition. J’ai bien aimé l’exposition temporaire qui présentait les vêtements de Frida Kahlo, dont le style était très étudié et symbolique (je n’ai aucune photo car il fallait payer pour être autorisé à en prendre). Le jardin est très beau également et on apprécie de pouvoir s’y promener dans le sens que l’on veut. Finalement pour le prix de l’entrée j’ai été plutôt déçue, même si cet aperçu de la vie et de l’œuvre de Frida Kahlo m’a donné envie d’en apprendre plus sur elle.

 

 

La lucha libre

Autre lieu, autre ambiance, nous avons passé une soirée en compagnie d’hommes en collants, non pas au ballet mais à la lucha libre, le catch mexicain fort apprécié de la population. A l’Arena Mexico, jusqu’à 17 000 personnes peuvent se réunir deux fois par semaine pour acclamer les luchadores qui font le show à base de sauts dans les cordes du ring, de prises alambiquées et de faux coups portés aux adversaires.

mexique-mexico-lucha-libre-larchivoyageuse

La foule est en délire, ça crie, ça hue, chaque mouvement des lutteurs suscite son lot de réactions, et c’est d’ailleurs l’effet recherché. Je ne suis pas une adepte de la violence, mais sachant que la lucha libre est une chorégraphie et non un vrai combat, j’ai trouvé le spectacle très divertissant.

Mexico fut une très bonne surprise, je ne m’attendais absolument pas à autant aimer la ville – sachant que je n’en ai vue qu’une partie ! J’ai trouvé la ville vivante, pleine de charme, je m’y verrais bien passer quelques semaines pour en visiter tous les recoins.


  • Depuis Puerto Escondido nous avons pris un bus de nuit jusqu’à Mexico City. Le trajet dure 19 heures pour environ 700 MXN par personne. Nous avons choisi d’arriver au Terminal Oriente qui a un accès direct au métro.
  • Nous logeons au Suites DF Hostel, dans un dortoir mixte de 6 lits pour 250 MXN par personne et par nuit avec le petit déjeuner inclus. On a apprécié la proximité du métro, le calme et les espaces communs. Cependant sur 5 jours nous en avons eu 3 avec des problèmes d’eau, et le personnel a manqué de réactivité.
  • Nous avons croisé énormément de personnes avec un sac ou une boîte de la Pasteleria Ideal, j’aurais donc tendance à la recommander pour goûter aux douceurs du Mexique
  • L’entrée au musée national d’anthropologie coûte 70 MXN par personne.
  • Pour nous rendre à Teotihuacan, nous allons en métro jusqu’au Terminal Norte pour prendre un bus. L’aller-retour revient à 104 MXN par personne et le trajet dure environ une heure. L’entrée du site coûte 70 MXN.
  • Le musée Frida Kahlo coûte 214 MXN par personne, le mieux est de réserver en ligne pour choisir son créneau de visite.
  • La soirée à la lucha libre nous est revenue à 300 MXN par personne parce que nous sommes passés par notre hôtel. Pour ce prix nous avons eu des shots de tequila ainsi qu’un masque de lutteur. Le ticket d’entrée dans l’arène est sinon de 110 MXN par personne.
Publicités

3 réflexions sur “Mexico, Mexiiiiiiiiicooooo

  1. Voilà comment avoir envie d’aller à Mexico! Le free walking tour a l’air super intéressant, j’adore cette activité pour découvrir une ville. Et Teotihuacan est tellement mythique! C’est une bonne surprise de voir qu’en début de matinée ce n’est pas surpeuplé, et ces trois bon à savoir qu’il vaut mieux visiter ce site en dernier. Bref merci pour tous ces conseils, ça donne vraiment envie de découvrir cette région du Mexique 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s