Je m’essaye au carnet de voyage

J’ai toujours aimé dessiner, j’ai même pris des cours pendant quelques années quand j’étais plus jeune. J’ai essayé pas mal de techniques, du crayon à la peinture à l’huile, en passant par le fusain. Quand je préparais un voyage de plusieurs mois en Asie du Sud-Est en 2014, j’ai eu envie de me mettre à l’aquarelle pour rapporter des souvenirs plus personnels des pays visités. Pour m’entrainer j’ai pris mon matériel avec moi pour un petit road trip en Bulgarie la même année, et sur quelques jours j’ai réalisé trois dessins, donc je me disais qu’en quatre mois, je reviendrai avec des dizaines. La bonne blague, j’ai du en faire trois aussi, ma peinture a passé la presque totalité du voyage dans mon sac. Mais j’ai continué de dessiner, de peindre un peu parfois, et comme Constance s’y est mise aussi, on s’est dit qu’à deux c’était mieux pour se motiver, et que pendant ce voyage en Amérique centrale, on allait faire de belles aquarelles.

IMG_9531

On a chacune choisi un support, pour moi deux blocs de douze pages 24×32 cm 300 g/m², accompagnés d’une palette de douze couleurs, d’un set de pinceaux et de mon super godet rétractable vraiment très pratique. On s’est entrainées, à dessiner et à peindre, histoire de ne pas être complètement rouillées en partant.

Sur le papier on avait donc tout ce qu’il fallait pour produire des chefs d’œuvres (au moins), sauf qu’une fois sur place on s’est vues confrontées à la réalité : peindre en tant réel c’est dur. Où se placer – choix encore plus difficile à faire quand il fait super chaud – pour être bien installée, ne pas déranger les gens, ne pas se faire déranger, réussir à peindre assez rapidement pour éviter de voir son sujet changer, comment gérer l’aquarelle quand la chaleur la fait sécher beaucoup trop vite, quand se poser pour peindre quand nous sommes avec d’autres personnes qui ont clairement autre chose à faire que de nous attendre, bref, autant de problèmes qui font qu’il est facile de se laisser décourager. Ah et bien sûr la difficulté de reproduire ce qu’on a devant les yeux, accrue par le regard des curieux qui met la pression pour ne pas dessiner une horreur sur son papier.

Mais comme on est du genre têtu, on ne s’est pas laissées décourager et on a trouvé une parade à tous ces problèmes. Lors des visites, des promenades, des sorties, nous avons pris plein de photos, et c’est à partir de ces photos que nous avons peint, tranquillement posées dans les jardins et les terrasses des auberges où nous logions. Du coup certains diront que ce ne sont pas des carnets de voyage, encore plus pour moi qui n’ai pas vraiment utilisé de carnet, mais en fait on s’en fiche. De ces sept semaines de voyage je rapporte 19 aquarelles annotées d’explications ou d’anecdotes, et puisque j’ai encore de la place et des photos plein mon appareil, il se pourrait que je continue de coucher sur le papier ce que j’ai vu alors même que je ne voyage plus.

Et on s’est quand même essayées à peindre en direct, alors qu’on visitait le site de Teotihuacan. Ce ne fut franchement pas facile, pour avoir un bon angle nous nous sommes mises en hauteur, il était impossible d’avoir de l’ombre, l’eau séchait à peine posées sur le papier…Mais on l’a fait !

IMG_8986
Il y a pire comme cadre pour peindre !

En attendant, parce que j’ai pris beaucoup de plaisir à peindre et parce que je ne suis pas mécontente du résultat, voici mon voyage en Amérique centrale en aquarelles :

IMG_9517
Isla Mujeres – Mexique
IMG_9512
Bacalar – Mexique
IMG_9513
Lamanai – Belize
IMG_9520
Caye Caulker – Belize
IMG_9518
San Ignacio – Belize
IMG_9528
Tikal et El Remate – Guatemala
IMG_9525
Livingston – Guatemala
IMG_9515
Livingston – Guatemala
IMG_9522
El Fuego vu depuis l’Acatenango – Guatemala
IMG_9521
Antigua – Guatemala
IMG_9510
Todos Santos Cuchumatan – Guatemala
IMG_9526
San Cristobal de las Casas – Mexique
IMG_9523
Veracruz – Mexique
IMG_9524
Oaxaca – Mexique
IMG_9516
Oaxaca – Mexique
IMG_9527
Chacahua – Mexique
IMG_9514
Zicatela, Puerto Escondido – Mexique
IMG_9529
Teotihuacan – Mexique

 

Publicités

25 réflexions sur “Je m’essaye au carnet de voyage

  1. Aaah trop bien !
    C’est clair que ca demande un peu d’organisation.
    Franchement félicitations pour avoir réussi à le faire !
    Perso j’ai remarqué que ca permet de mieux observer les paysages devant nos yeux.
    Ce que je reprocherais à la technique de peinture à partir de photos (que je fais aussi) c’est la perte d’ambiance que l’on ne peut que avoir sur place. Apres j’avais vu qu’avec la pratique, tu es plus rapide mais ca demande quand même du temps !

    1. C’est sur que c’est différent, on est plus dans la recherche du détail et du coup je me dis qu’il faudrait presque essayer de faire deux dessins de la même scène pour voir ce que ça rend. C’est mon plus gros soucis le temps, je suis hyper lente à commencer !

      1. Je comprends moi aussi j’ai du mal à démarrer (quel angle prendre, suis je bien assise etc) et apres vient le moment où tu n’arrives plus à savoir quand est ce qu’il faut s’arrêter …

      2. Haha mais tellement ! Tu en rajoutes un peu ici, un peu là, tu regrettes donc tu essaies de rattraper, et puis tu te forces à lâcher ton pinceau pour ne pas tout gâcher

  2. Génial ! C’est dingue comme ça emporte, la lecture de ton carnet de voyage, bien plus que tout autre support.
    Mes préférés : la coccinelle, le coucher de soleil et la montagne d’ananas.

  3. C’est une super idée, ça vous fait de jolis souvenirs (y compris les premiers tâtonnements avant de surmonter les difficultés techniques !)
    J’aime beaucoup le portrait de la jeune femme, et les étals de fruits

  4. Trop trop chouette ! C’est aussi mon objectif, mais lors de mon dernier voyage à Madagascar effectivement j’ai du faire quatre aquarelles en un mois et demi aha ! Je ne maitrisais pas toujours le rythmes des journées, et puis on hésite parfois à se poser en direct quitte à susciter la curiosité de tous les passants. Vous faisiez comment en général : crayon à papier, aquarelle puis contours au feutre fin ?

    1. Oui quand on part on est super motivé et une fois qu’il faut tout sortir alors qu’il y a du monde autour, c’est plus difficile ! Crayon d’abord, et ensuite feutre d’abord ou aquarelle d’abord, ça dépendait du sujet et du moment

  5. J’admire les gens qui savent faire quelque chose de leurs mains. Je suis tellement une quiche en dessin que j’admire les gens qui osent même se lancer dans le carnet de voyages, même s’ils sont maladroits. Mais tes dessins sont magnifiques et j’adore toutes ces couleurs, surtout le portrait de femme et le coucher de soleil. Bravo.
    Je comprends ce que tu dis concernant faire ses dessins directement sur le site Vs à partir d’une photo. En tant que personne introvertie, je déteste être au centre de l’attention, c’est hyper génant et ça fout la pression et puis comme tu dis, devoir sortir tout le bazar à chaque fois. Je suis sûre qu’à force de pratiquer tu vas t’améliorer et qu’avec le temps tu oseras faire tes dessins directement sur place. En tout cas continue ce que tu fais, ce sont de super souvenirs.

  6. Ah oui, c’est vrai que c’est compliqué de peindre sur le vif mais quel plaisir ensuite de feuilleter son carnet ! Le vôtre me donne envie de m’y remettre (moi je peins essentiellement d’après mes propres photos ).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s