Célébrer Pâques en Grèce – part. 2

Si pour moi Pâques est synonyme de chocolat et d’un bon repas en famille, cette fête n’a aucune connotation religieuse. Or en Grèce c’est la fête la plus importante de l’année – même plus importante que Noël – et j’ai donc suivi avec attention tout ce qui y était lié. Je vous ai précédemment présenté le Petit et le Grand Carême, les périodes qui devancent la semaine sainte et qui donnent lieu à des traditions, surtout alimentaires.

Pâques étant désormais passée, je vais vous raconter ici ce que j’ai pu voir pendant ces quelques jours. En effet, à l’occasion de la visite de mes parents pour des vacances, nous avons entrepris un petit voyage dans différentes villes du Péloponnèse.

En Grèce la semaine sainte est appelée Grande semaine, μεγάλη εβδομάδα, et chaque jour de la semaine est le grand quelque chose (grand lundi, grand mardi, etc). Chaque jour a son lot de messe et de traditions, qui sont célébrées dans tout le pays, avec des variantes selon les endroits.

Vendredi Saint

Contrairement à la France, ici le vendredi est férié. On est toujours pendant le Grand Carême, la consommation de viande et de laitage est interdite, et les Grecs à qui j’ai parlé respectent ce jour-là le jeûne complet en évitant également l’huile et le vin. A la place de tout ça, on déguste des fruits de mer.

Mes parents et moi ayant pris la route le matin, nous nous sommes arrêtés pour déjeuner à Sparte vers 13 heures. En cherchant un restaurant, nous avons pu constater que si toutes les terrasses étaient prises d’assaut, personne ne mangeait. Nous avons cependant trouvé très facilement un endroit qui servait de la viande, le régime du Carême n’étant absolument pas imposé. Pour le dîner nous étions à Gerifa, la ville qui fait face au rocher de Monemvasia et nous avons suivi la tradition en mangeant des fruits de mer.

C’est une journée de deuil, on commémore la passion et la mort du Christ. Vers 20h10, on a commencé à entendre des chants religieux diffusés par des hauts parleurs situés au sommet du clocher de l’église. Jusqu’à 21h30, on a pu observer les fidèles entrer et sortir du bâtiment, plutôt bien habillés. A leur sortie ils tenaient tous un petit cierge marron. Une fois la messe terminée, on sort l’épitaphe de l’église, qui représente le cercueil de Jésus, ainsi que la croix de laquelle on a descendu le Christ et la procession commence. Une fanfare était en tête du cortège et jouait un air digne d’un enterrement, pendant que la foule suivait, chacun ayant allumé son cierge. On a ainsi fait le tour de la ville, dans un moment de calme et de recueillement.

IMGP1085

Samedi Saint

Le samedi c’est le jour de la Résurrection, un avion militaire part à Jérusalem pour ramener le Feu sacré de l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem. Après la messe, à minuit, le pope allume un cierge à partir de ce même feu et annonce la Résurrection du Christ : « Christos anesti« , à quoi les fidèles répondent « alithos anesti« , en vérité il est ressuscité. Pour finir cette célébration, on assiste à un feu d’artifice. Chacun rentre alors chez soi portant un cierge allumé avec lequel on trace une croix sur le linteau de la porte de sa maison. On dîne d’une soupe de tripes d’agneau, le même agneau qu’on dégustera le lendemain. Ensuite on suit la tradition du tsougrisma, qui consiste à tenir un œuf teinté de rouge en le laissant un peu dépassé de sa main et à le heurter à l’œuf de quelqu’un d’autre. Celui qui parvient à ne pas briser son œuf aura de la chance toute l’année.

Pour les célébrations du Samedi saint, nous avions choisi de nous rendre à Leonidio, une petite ville perchée dans les montagnes, au sud est du Péloponnèse, qui perpétue une tradition unique en Grèce. A minuit, après la messe, des centaines de lanternes en papier sont allumées simultanément et on les laisse s’envoler. On ne connait pas exactement l’origine de cette coutume, mais elle aurait été rapportée d’Asie par des marins dans les années 1910. C’est donc à ce spectacle que nous souhaitions assister, mais la soirée ne s’est pas vraiment déroulée selon ce plan. En effet, Leonidio est un village plutôt mignon, décoré pour l’occasion de dizaines de répliques miniatures des ballons lâchés le soir, mais il n’y a pas grand chose à y faire, pour ne pas dire rien du tout. Aussi lorsque nous avons vu que dès la nuit tombée les habitants commençaient à allumer des ballons et à faire péter des pétards, nous avons plié bagages aux alentours de 22h30, estimant que nous en avions vu assez (et fortement appelés par nos lits).

IMGP1145

Dimanche Saint

Le dimanche pascale est une journée conviviale, que les Grecs passent en famille pour déguster l’agneau pascal, rôtit à la broche. Pour le déjeuner nous étions à Nauplie, où tous les restaurants ouverts avaient un menu réduit, avec quelques plats classiques et surtout de l’agneau.

IMGP1164

Le soir nous avions choisi un hôtel à Ermioni, parce que la localisation nous arrangeait pour notre planning du lundi. Et il s’avère que nous avions très bien choisi, puisqu’un spectacle y est donné chaque année. Au tombé du jour, plusieurs bateaux sont arrivés au petit port, leurs passagers armés de flambeaux. Au rythme du générique de Game of Thrones, des sons de boulets de canon, les embarcations ont tourné autour d’un mannequin en tissu figurant Judas, avant d’y mettre le feu. Une fois la flambée terminée, nous avons pu assister à un magnifique feu d’artifice pour clôturer la soirée.

IMGP1182
Judas avant d’être brûlé

 

J’ai vraiment apprécié de pouvoir observer et vivre les célébrations de Pâques selon des traditions différentes des miennes, surtout dans un pays où cette fête a tant d’importance. D’ailleurs même une semaine après la fin, les gens continuent de se saluer en se souhaitant de bonnes fêtes et en disant que le Christ est ressuscité, alors que chez moi les chocolats sont déjà mangés et oubliés. Je vous publierai bientôt un article pour vous en dire plus sur les villes que nous avons traversées au cours de ce petit road trip.

 

Publicités

Une réflexion sur “Célébrer Pâques en Grèce – part. 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s