Sur mon canapé : Donghwa

Nouvelle invitée Couchsurfing, nouvelle interview sur mon canapé…

  • Qui es-tu ?

Je m’appelle Donghwa , j’ai 20 ans et je suis originaire de Chuncheon, en Corée du Sud. Je suis étudiante en relations internationales et civilisation japonaise.

  • Que fais-tu à Athènes ?

Je viens de finir un semestre d’Erasmus à Brno en République Tchèque, et je prends du temps pour voyager en Europe avant de retourner en Corée en février. Quand j’étais enfant, j’étais passionnée d’histoire romaine et grecque, aussi je voulais de mes propres yeux tous ces endroits, et Athènes était un passage obligé. De plus j’en profite pour passer une journée à Santorin, grâce à la faible distance et aux vols low-cost.

  • Pourquoi fais-tu du Couchsurfing ?

Couchsurfing est le meilleur moyen de rencontrer des locaux, d’avoir leurs conseils sur les lieux à visiter et les endroits à découvrir dans les pays visités. J’aime rencontrer des gens de tous horizons aussi une amie m’a recommandé Couchsurfing et m’en a vanté les avantages, donc j’ai eu envie d’essayer.

  • Après Athènes ?

Après la Grèce je m’envole pour le Maroc, avant de visiter les pays d’Europe de l’Ouest (Espagne, Portugal, France, Italie, Suisse, Belgique, Pays-Bas, Angleterre), puis la Russie, et enfin un dernier passage en République Tchèque pour dire au revoir aux amis, faire mes valises et rentrer en Corée du Sud.

  • Après ces six mois en Europe, qu’est-ce qui t’a choqué, plu, déconcertée ou déplu ?

En arrivant plusieurs choses m’ont choquée, notamment les couples s’embrassant dans la rue ou se serrant dans les bras. Et aussi les gens qui se mouchent, plus ou moins bruyamment, mais en public. En Corée, il est considéré comme très impoli de faire ça, alors on renifle.

J’ai été assez déconcertée par le rythme de la vie, qui est beaucoup plus lent en Europe. La Corée du Sud évolue très rapidement sur un plan économique aussi tout le monde est beaucoup plus actif, toujours occupé, on marche vite, on fait ses courses vite. En Europe la vie semble beaucoup plus relax, et si au départ j’ai trouvé ça un peu agaçant, maintenant j’apprécie cette façon de plus prendre son temps, et d’apprécier ce qui est en train de se passer, et c’est quelque chose que j’espère parvenir à continuer de faire. Sur le même plan, les horaires d’ouverture des magasins, l’absence de supermarchés ouverts 24 heures sur 24, la fermeture dominicale, tout ça m’a beaucoup surprise et m’a demandé un temps d’adaptation.

Il y a peu de choses qui m’ont réellement déplu ou dérangée aussi si je dois vraiment en citer je dirais que le débit internet m’a paru vraiment lent, en comparaison avec ce à quoi je suis habituée, et surtout les quelques occasions où j’ai eu à faire à des personnes racistes, notamment dans certaines villes de République Tchèque.

Enfin ce que j’ai préféré en Europe – en plus des bus tchèques qui sont toujours à l’heure – c’est la simplicité des rapports entre les gens. En Corée du Sud, l’âge d’une personne détermine la façon dont on doit se comporter et communiquer avec elle, ce qui rend les relations très formelles. Ici je me suis sentie plus libre de m’exprimer, de donner mon opinion, que ce soit avec mes amis, en classe avec les professeurs ou avec n’importe qui d’autre.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s