Les prénoms, les horaires et la cigarette

Je n’aurais pas forcément pensé à la Grèce comme pays d’expatriation, mais quand l’opportunité s’est présentée à moi, je me suis dit que cela pouvait être un bon choix, car le pays est assez différent de la France pour être dépaysant, mais on reste en Europe alors l’adaptation se fait facilement. Depuis mon installation je relève progressivement les différences dans la vie quotidienne des deux pays, en voici une petite liste (non-exhaustive).

  • En Grèce il est commun de donner à ses enfants le prénom de son père ou de sa mère et il existe donc de très nombreux homonymes. Pour différencier tout ce petit monde, lorsque vous vous inscrivez quelque part, que ce soit au bureau fiscal, pour ouvrir un compteur électrique ou une ligne internet, ou bien même souscrire à une carte de fidélité pour votre supermarché, on vous demande de renseigner le prénom de votre père. Au contraire de nous par contre, les Grecs n’ont qu’un seul prénom. Ils ont donc trouvé très surprenant les trois prénoms sur mes papiers d’identité, et j’ai du signer à plusieurs reprises avec ces trois prénoms.
  • Une différence à laquelle je risque de mettre un certain temps à m’habituer est les horaires des repas. En effet, ici les gens ne déjeunent que vers 15-16h, pour ensuite diner vers 21h ou même bien plus tard. Aussi mes horaires de travail officielles sont 8h-15h, sans pause déjeuner. Cependant l’avantage de travailler pour une structure française, c’est que les responsables savent que vers 12h-12h30 les estomacs français réclament à manger, et il est autorisé de prendre une pause déjeuner. Le bon côté du diner tardif est qu’à Athènes, vous pouvez vous présenter au restaurant à 23h30, on ne vous dira pas que la cuisine est fermée.

  • En Grèce comme en France il est interdit de fumer dans les cafés et les restaurants, c’est signalé partout. Sauf qu’en Grèce tout le monde s’en fiche.
  •  Autre point commun avec la France en théorie, mais qui diffère en pratique : le port du casque sur les deux roues. Quand je vois les conducteurs de moto ou scooter j’ai parfois l’impression d’être à nouveau en Asie du Sud-Est : pas de casque sur la tête du conducteur, ni sur celle de son passager. Ou de ses passagers s’ils sont trois sur l’engin !
  • Enfin pour conclure cette liste des différences que j’ai remarquées jusqu’à présent, j’ajouterai la très bonne habitude qu’ont les restaurants d’offrir des fruits et/ou une portion de yaourt grec agrémenté de petits raisins confits. C’est bon et si en plus c’est gratuit…

Petit bonus, quelques photos prises par ci par là  dans la ville : du street art dans Anafiotika, la Banque nationale illuminée à la nuit tombée, l’Académie d’Athènes et le coucher du soleil sur la ville vu depuis le sommet de la colline du Lycabette.

 

Publicités

3 réflexions sur “Les prénoms, les horaires et la cigarette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s