Mon expérience du Couchsurfing

Je suis arrivée à Athènes il y a un peu plus de trois semaines, et jusqu’ici je suis on ne peut plus ravie ! L’appartement que je loue est très bien (et très grand !), et je n’ai eu qu’à y ranger mes affaires, puisque j’ai racheté les meubles de l’ancienne locataire.  J’ai commencé à travailler le lendemain de mon arrivée, ce qui en plus de me mettre dans le bain directement, m’a permis de trouver une aide précieuse pour accomplir les nombreuses tâches administratives liées à un déménagement en Grèce.

Une fois mon installation terminée, mon travail commencé, j’ai réfléchi à comment sociabiliser un peu, histoire de ne pas passer un an seule avec mon chat. J’ai tout de suite pensé au Couchsurfing.

index

Le Couchsurfing, qu’est-ce que c’est ?

Créé en 2004 par des Américains, le site www.couchsurfing.com est une plateforme en ligne qui permet de mettre en contact des voyageurs qui cherchent un logement avec des hôtes prêts à les accueillir chez eux gratuitement pour une période donnée. En plus de profiter d’un hébergement gratuit, cela permet aux voyageurs de rencontrer des locaux, désireux de partager les bons plans de leur ville. On s’inscrit, on se crée un profil (qu’il faut détailler au maximum si l’on veut qu’il soit considéré par d’éventuels hôtes ou invités) et on cherche les profils qui peuvent correspondre à notre demande. Au fur et à mesure de notre participation, les membres que l’on rencontre laissent des avis sur nous, ce qui permet de rassurer les autres membres (et d’être rassuré à leur sujet). Pour ceux qui ne peuvent pas héberger ou qui préfèrent séjourner à l’hôtel, il est également possible d’indiquer que l’on souhaite rencontrer des gens, ce qui permet notamment de partager des activités lorsque l’on voyage seul. Enfin, des évènements sont organisés par des membres pour les membres, comme par exemple des rencontres et des soirées.

Mon profil indique que je me suis inscrite en 2012, mais c’est en 2014 que j’ai commencé à être active au sein de la communauté Couchsurfing, d’abord en tant qu’invitée. Depuis j’ai pu tester les trois aspects du site.

  • Trouver un hôte

Juin 2014, je préparais alors un petit road trip d’une semaine avec ma sœur en Bulgarie, et nous souhaitions être hébergées par des locaux. Nous avons trouvé deux hôtes, un à Sofia et un à Veliko Tarnovo. Cette première expérience fut très concluante, nos deux hôtes étant très différents mais tout aussi passionnés dans leurs discours, ils nous ont montré les deux facettes de la jeunesse d’un ancien pays communiste. Ils nous ont de plus emmenées faire la fête avec leurs amis, nous permettant ainsi de rencontrer d’autres Bulgares.

11244712_10207484033609142_953691525153302911_n

A New York

J’ai à nouveau été hébergée en 2015, et cette fois à New York. A quelques jours du départ pour dix jours en Slovénie, ma sœur (et oui encore elle !) s’est fait une entorse : adieu camping et randonnée, il nous fallait un plan B. Or, quelques semaines auparavant j’avais accueilli deux Américains venus quelques jours à Paris, avec lesquels le contact était très bien passé, et qui étaient rentrés chez eux en me disant comme chaque visiteur que j’étais la bienvenue. J’ai alors décidé de tester si c’était des paroles en l’air, et bien non ! Nous avons vécu une formidable expérience, dix jours à vivre dans le Bronx, dans une famille Dominicaine, à faire la fête, gouter de la merveilleuse cuisine des îles et profiter de tous les bons plans d’Ivan, qui a grandi ici.

  • Accepte des invités

Ivan que j’ai donc rencontré lorsqu’il dormait sur mon canapé, au cours des quelques mois où j’ai reçu à plusieurs reprises, à Paris. Allemagne, Pologne, États-Unis, Malaisie, Australie, Singapour, Mexique, Argentine, j’ai eu le plaisir de voyager depuis mon salon, en partageant des moments avec des gens venus de tous ces pays. Avec eux j’ai également redécouvert Paris (bonjour la Tour Eiffel pour la 15e fois de l’année), je me suis rendue compte à quel point le monde était petit lorsqu’une Argentine a réalisé que la sœur de sa meilleure amie était en stage dans mon service (parmi plus de 43 millions d’Argentins !), et combien ce qui pouvait paraître naturel pour nous ne l’était pas pour d’autres, comme quand le couple de Malaisie s’est extasié devant la présence d’un chat dans l’appartement.

11221548_10206790770626897_3646232668221372549_n1

Avec Kyle, d’Australie

10574343_10152833905686360_5306479753099818307_n

L’Argentine à Paris

J’ai également pu rendre à mon tour le service d’héberger quelqu’un qui l’avait fait pour moi. Deux ans après jour pour jour, Peter de Sofia et sa copine Natali sont venus passer quelques jours chez moi pour visiter Paris et assister à l’Euro de football. Et en dépit des deux ans passés, le moment fut aussi bon qu’en Bulgarie, et ce grâce à ce qui réunit les membres de Couchsurfing, c’est-à-dire l’amour du voyage et de l’ouverture aux autres qu’il permet. En effet, le partage et la rencontre sont le but principal de cette plateforme, aussi on a de grandes chances de tomber sur des personnes qui, bien que très différentes de nous, voudrons tout autant que nous en apprendre sur les autres. Il faut bien entendu rester prudent, ne pas se rendre chez un membre dont le profil nous aura semblé louche, mais un peu comme dans la vie en général !

13450950_10209830620101635_1189356546216937745_n

Retrouvailles avec Peter et Natali
  • Désire rencontrer des personnes

Enfin, j’ai également expérimenté le Couchsurfing comme moyen de rencontre, à deux reprises. A Singapour, Nash m’a emmenée passer la journée à vélo à Pulau Ubin, une île au sud de la ville, pour y faire du vélo, tandis que je ne me serais jamais rendue là-bas seule.

Et tout récemment, je suis allée à un CS Meeting à Athènes, dans l’espoir d’y rencontrer des Grecs ou d’autres expatriés également en quête d’amis. A nouveau, je n’ai pas été déçue, puisque d’autres personnes dans ma situation étaient présentes, et que j’ai désormais des numéros à appeler pour organiser des sorties et profiter à fond de mon nouvel environnement.

Couchsurfing m’a apporté des expériences très enrichissantes, m’aidant à ouvrir toujours un peu plus mon esprit aux autres, et à croire que tout n’est pas qu’une question d’argent ! J’adore me dire que voyager ne requiert pas nécessairement un gros budget, et ce fut une vraie joie que de faire partager un peu de mon quotidien à des voyageurs désireux d’en savoir plus sur la France. Il est fort probable que j’ouvre à nouveau mon appartement, à Athènes cette fois-ci, j’espère bien être hébergée par des locaux lorsque je partirai à la découverte de la Grèce.

Publicités

Une réflexion sur “Mon expérience du Couchsurfing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s