Trois semaines au Cambodge

J’ai beaucoup (beaucoup) de retard sur mes derniers articles de l’Asie, puisqu’il y a un an, à cinq jours près, j’arrivais au Cambodge. Mais histoire de tout de même finir la série sur ce merveilleur périple, je vais vous résumer mes trois semaines en un article.

  • Siem Reap : J’y arrive en avion, je retrouve un ami à l’aéroport et Joao, le Portugais avec qui j’ai fait la Thaïlande et le Laos. On passe deux jours sur place, évidemment dans les temples d’Angkor. Grand circuit en tuktuk le premier jour, petit circuit avec lever de soleil sur Angkor Wat le lendemain. On découvre les spécialités cambodgiennes (huuum une tarentule frite) et la discothèque locale : je suis la seule occidentale, tout le monde, fille comme garçon veut danser avec moi sur de l’électro assourdissante.

IMG_20141105_114303

IMG_20141106_053756

  • Battambang : Autre ambiance, beaucoup plus calme et tranquille que Siem Reap. On emprunte le bamboo train pour un superbe coucher de soleil et on se fait masser par des masseurs aveugles, qui ont des mains très puissantes ! Le lendemain, énorme coup de coeur du Cambodge, on part pour une journée à vélo le long du Mékong, à travers les villages de pêcheurs. Des dizaines d’hello saluent notre passage, on s’arrête pour discuter, ou juste échanger des sourires, et surtout on rencontre des fillettes adorables qui ont des chiots beaucoup trop mignons.

IMG_20141107_194711

IMG_20141108_165411

  • Siem Reap (encore) : Deux jours de plus dans cette ville surpeuplée, dont une passée dans le temple de Bang Maelia, qui nous donne l’impression d’être de vrais aventuriers. Le lendemain, séance tatouage pour moi, chez Lex Roulor, un français installé au Cambodge. Je recommande d’ailleurs son salon, l’hygiène est irréprochable, il est super sympa et presque un an après, mon tatouage est toujours aussi beau (sans aucune retouche). On visite ensuite le musée des mines anti-personnelles, pas très réjouissant mais très intéressant, et qui présente une réalité difficile à ignorer dans ce pays dont l’histoire est très présente au quotidien.

IMG_20141110_143423IMG_20141111_134313

  • Sihanoukville : Probablement l’endroit que j’ai le moins aimé dans ce pays. Certes les plages sont jolies, mais il n’y a rien d’autre à faire.
  • Kratie : Plus que les grandes villes, ce que j’ai aimé en Asie ce sont les petites localités où la vie semble être au ralenti, et Kratie en fait partie. Ici le Mékong est très large, si large qu’on y trouve une grande île au milieu, Koh Thong. Les habitants y vivent presque en autarcie, en cultivant pour leur propre consommation et en pratiquant un tourisme éco-responsable. La parcourir à pieds, tranquillement, prend presque une journée, pendant laquelle on n’entend ni bruit de moteur ni commerçants qui vous alpaguent tous les dix mètres. La veille c’était journée scooter, avec tellement de poussière que le soir on ressemble à des pandas. On va jusqu’à Kampi, pour voir le coucher du soleil sur le Mékong et les quelques dauphins d’eau douce qui restent. On a la chance de voir plusieurs specimens de cette espèce en voie d’extinction.

IMG_20141118_180246

  • Phnom-Penh : Que ce soit dans les guides ou par les autres voyageurs, j’avais dans l’idée que la capitale cambodgienne serait dangereuse et que je ne m’y sentirai pas bien. Et pourtant, les quatre jours qu’on y a passés étaient très agréables. Phnom-Penh est moderne et il y a beaucoup de choses à y faire. On commence par la prison S21 (dont je parle plus en détail ici) et les killing fields. Cette journée est difficile, on réalise l’horreur dans laquelle le pays a été plongé. Je continue d’ailleurs le lendemain d’en apprendre plus sur le sujet, en me rendant au Centre de ressources audiovisuelles Bophana. Et après presque trois mois de voyage, l’envie de faire quelque chose de « normal » est trop forte : nous allons au cinéma. Interstellar, en anglais sous-titré kmer, dans le cinéma le plus moderne que j’ai pu voir. Les sièges bougent au rythme du film. C’est très drôle au début, ça donne un peu la nausée après presque trois heures de film. Pour notre dernier jour au Cambodge, je traîne tout le monde au cours de cuisine : visite du marché, préparation de plusieurs plats, dégustation. Encore une fois c’est une activité vraiment sympa.

IMG_20141120_172854

J’ai beaucoup aimé le Cambodge, encore une fois on y retrouve le sourire presque permanent des Sud-asiatiques, ainsi que la douceur de vivre des petites villes. Mais la modernité des grandes villes et le tourisme de masse y donnent un côté « Thaïlande », avec des chauffeurs de tuktuk très insistants et une perpetuelle sollicitation pour acheter quelque chose, au tarif appliqué aux étrangers bien sûr.

Évidemment, on retient Angkor, qui répond très bien aux attentes que l’on peut avoir. Le lever de soleil sur Angkot Wat est magnifique, le parc où se trouvent les temples est très bien entretenu, et l’immensité du lieu transporte dans un autre monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s