Le sud du Laos : scooter, gadoue et farniente

Après Phonsavan, me voici de retour à Luang Prabang pour quelques jours, afin de participer à un programme qui m’a beaucoup plu, Big Brother Mouse. Il s’agit d’une association laotienne qui collecte des livres pour les distribuer dans les villages pauvres du pays. Et à Luang Prabang, on en trouve une antenne qui propose aux touristes de venir discuter en anglais avec les étudiants de la ville. En effet, pour eux l’apprentissage de l’anglais représente un accès à plusieurs branches de métiers telles que le tourisme ou le commerce, mais lorsqu’ils l’étudient au lycée ou à l’université, ils ne le pratiquent que très peu. En venant à Big Brother Mouse, les touristes leur permettent alors de parler anglais, et les échanges qui s’y passent sont très intéressants pour tous les interlocuteurs, et en y allant plusieurs fois j’ai pu en apprendre plus sur la culture laotienne, notamment au contact des jeunes moines.
Il est ensuite temps pour moi de prendre le bus pour Paksé, ville située au sud du pays, où m’attendent Krystel, Émeric et Joao. Et ce trajet en bus va être très long ! Il me faut en effet faire deux trajets de 12 heures, qui heureusement se passent la nuit. Le premier m’emmène jusqu’à Vientiane, la capitale. Je n’y reste qu’une journée, qui s’écoule lentement, car la ville n’est pas très intéressante, et la chose la plus sympa que j’y fais est de jouer au bowling dans un lieu qui semble tout droit sorti des années 80 ! Je me rends ensuite à la gare routière pour ma deuxième nuit en bus, et pour la première fois je vais prendre un bus couchette. Et celui-ci occasionne à la montée un énorme fou rire de la part de tous les voyageurs. L’intérieur est entièrement rose, avec des murs capitonnés en satin, et surtout, des couchettes minuscules supposées accueillir deux personnes. On le surnomme alors le Love Bus, mais bizarrement on y dort bien et le trajet passe en un éclair.

DSC_2168

DSC_2169

Une fois à Paksé et après une bonne douche, je retrouve mes amis et nous voilà partis à quatre (Émeric, Joao et moi, avec en plus Matt, un Australien que j’ai rencontré dans le bus) pour une journée à scooter pour aller voir les cascades.
La première est celle de Tad Phaxuam. L’endroit est très joli, on peut se poser en amont de la chute d’eau dans un coin tranquille. Les garçons décident d’ailleurs de se baigner, tandis que je surveille les affaires.

DSC_2170

DSC_2174

Nous reprenons ensuite nos scooters, direction Tad Fane. On n’y arrivera cependant jamais, car étant habitués à mon manque de sens de l’orientation, ils refusent de m’écouter quand je leur dis de prendre à droite, et nous nous engageons alors à gauche, pour ce qui va être le pire moment à scooter de mon voyage. En effet, il n’est plus question de route goudronnée mais de chemin de terre, devenue boue à cause des averses. Nous glissons à plusieurs reprises, Joao et Emeric manquent de tomber, mais nous arrivons enfin à la cascade, celle de Tad Champi. Sur le chemin nous nous arrêtons près d’une plantation de café, gardée par d’adorables garçons. L’endroit est désert et invite à la baignade, bien que l’heure tardive nous en empêche.

DSC_2193

Nous reprenons alors la route de Paksé à la nuit tombée. Sous l’orage. Sur une route en travaux non éclairée. Matt et moi sommes en tête, et nous finissons par nous rendre compte que nos compères ne nous suivent plus, ainsi que nous nous sommes trompés de route. On finit quand même par retrouver notre chemin, notre hôtel, et nos amis, qui étaient en fait tombés en panne d’essence !

DSC_2206
Le lendemain après une bonne grasse matinée, nous nous rendons au Wat Phou, un temple en ruines bâti dans le même style qu’Angkor Wat au Cambodge. Cette fois la route est neuve, très praticable, enfin jusqu’à ce qu’un pont qui s’est effondré deux jours auparavant nous force à faire un détour par un chemin terreux à travers des villages.

DSC_2214

On arrive enfin, l’endroit est très vert, très bien entretenu et presque désert. On déambule pendant deux heures dans une atmosphère très reposante, avant de retourner à la ville avant la nuit, la mésaventure de la veille nous ayant servi de leçon.

DSC_2216

DSC_2241
Après ces deux jours il est temps de dire au revoir à Paksé pour descendre encore plus au sud du Laos, dans les 4000 îles. Ces îles sont dispersées dans le Mékong, qui s’élargit à la frontière avec le Cambodge. Trois d’entre elles sont habitées et accueillent des touristes. Nous nous rendons sur Don Det, où il est possible de faire du kayak, des balades à vélo ou encore d’aller admirer les dauphins d’eau douce. Mais je ne fais rien de tout ça, mes amis et moi passons trois à jours à nous prélasser dans un petit restaurant sur pilotis, où la propriétaire adorable nous nourrit de copieuses et délicieuses portions de poisson à la sauce aigre-douce. On joue aux cartes, on discute et on se fait complètement au mode de vie tranquille de ces Laotiens, que rien ne semble troubler. Sauf peut-être le terrible orage du dernier soir, qui coupe l’électricité et agite le Mékong jusqu’à ce que celui-ci abatte ses vagues sur nous, nous forçant à nous réfugier au milieu de la pièce et à finir notre partie de cartes à la lampe frontale !

DSC_2264
Le matin suivant je retourne à Paksé, où il me reste deux trois jours à me reposer (et à enfin aller admirer Tad Fane) avant de prendre l’avion pour le Cambodge.

DSC_2281

J’ai au total passé un mois au Laos, et j’ai beaucoup aimé ce pays. Bien que peu développé, sans véritable grande ville, on trouve une douceur de vivre qui donne envie de prendre son temps d’admirer les magnifiques paysages qui s’y trouvent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s