Deux jours sur le Mekong

Après la Thaïlande, direction le Laos, et plus précisément Luang Prabang, ville classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Pour m’y rendre, je choisis d’effectuer une croisière de deux jours sur le Mekong, à bord d’un slow boat.

Je pars de Chiang Mai, et il faut une journée de minivan pour rejoindre Chiang Kong, la ville dans laquelle se trouve le poste frontière avec le Laos. En route on s’arrête pour voir le temple blanc, le Wat Rong Khun. Commencé en 1997 et toujours pas achevé, il se veut représentatif du bouddhisme moderne, pur dans sa lutte contre les tentations de notre temps.

image

Arrivé à Chiang Kong, c’est dîner rapide, puis nous partons faire un tour en ville. En chemin on croise un anglais qui tient un pub, The Hub, et nous invite à venir y passer la soirée. Et je dois dire qu’on a bien fait d’accepter, l’ambiance est top, on danse, on rit, on boit, et qu’elle surprise quand le propriétaire, cycliste confirmé, me montre une pièce entièrement dédiée au Tour de France ! La soirée s’achève vers 2h, et il est temps de rentrer se coucher car le bateau ne nous attendra pas demain.

image

Et le bus non plus ! Car avant d’embarquer il nous faut prendre un bus jusqu’à la frontière, où l’attente est interminable, la majeure partie du groupe n’ayant pas encore son visa. Tout le monde finit par passer au Laos, encore un peu de bus et nous y voilà, face au slow boat qui va nous conduire jusqu’à Luang Prabang. Et alors là…on se dit que ça va être très long. Les sièges du bateau sont des banquettes de deux, plus ou moins confortables, et plus ou moins fixées au sol. Mais on s’installe, je suis toujours avec Lisette, rencontrée à Chiang Mai, et on fait connaissance avec les autres passagers.

image

La majorité d’entre eux vient d’Irlande, ce qui représente une des deux difficultés pour moi à les comprendre. La deuxième difficulté, est qu’ils commencent à boire des bières dès le matin, et qu’ils continuent toute la journée ! Accent et ébriété ne m’aident pas, mais l’ambiance est bon enfant et la journée se passe bien.

De plus les paysages sont vraiment magnifiques, des deux côtés du Mekong on aperçoit des chèvres qui broutent sur les collines, quelques cabanes, le tout sur un fond vert-marron, qui change de couleur en fonction du soleil. De temps en temps, le bateau s’arrête pour laisser monter ou descendre quelqu’un. Pour nous ça a l’air d’être complètement au hasard, mais on se doute bien que derrière le relief se cachent des villages.

image

Après cette première journée, le bateau accoste à Pakbeng pour y passer la nuit. Tout le monde se rend dans le même hôtel ou presque, et la petite ville se retrouve envahie d’Occidentaux.
Si Lisette et moi nous couchons tôt, la soirée se prolonge pour les Irlandais comme sur le bateau, c’est à dire une bière à la main.

Et c’est d’ailleurs toujours une bière à la main qu’on les retrouve le lendemain au moment d’embarquer. Une fois tout le monde à bord, la journée se déroule comme la précédente, de longues heures sur le bateau à regarder le paysage. Un incident viendra toutefois troubler le trajet, puisque le moteur s’arrête sans sembler vouloir redémarrer, et ce pendant une bonne heure ! Une fois réparé, un autre problème se pose lorsqu’on réalise que l’on est enlisé. Pour repartir, pas le choix il faut pousser, et ce sont plusieurs voyageurs qui s’y collent, plutôt ravis de le faire !

image

Vers 17h30, on arrive à l’embarcadère de ce qu’on croit être Luang Prabang, mais qui est en fait à l’entrée de la province. En effet, les touristes doivent débarquer ici, pour ensuite payer un tuktuk pour la dizaine de kilomètres jusqu’à la ville. Voyant bien que ce régime n’est réservé qu’aux touristes, et n’ayant pas été prévenus avant, avec six autres passagers nous tentons de résister, en refusant de quitter le navire. Mais après une heure de tractations, on n’a plus le choix, il nous faut accepter le tuktuk. On le négocie à prix ferme, assez exaspérés après l’épisode du bateau.

image

Nous finissons enfin par atteindre Luang Prabang, avec la bonne surprise de voir le Night market, coloré et joyeux, et surtout plein de tentations pour mon porte monnaie !

Publicités

2 réflexions sur “Deux jours sur le Mekong

  1. Bonjour ! Ton blog est vraiment très bien fait, tes articles très agréables à lire, vraiment, je suis contente de le découvrir ! D’autant plus que nous partons, mon homme et moi, en Thaïlande le mois prochain, et ton blog me donne encore plus envie de découvrir ce pays ! Merci de partager tout ça ! Jusqu’où vas-tu dans ton voyage ? Et n’as-tu pas trop de difficultés pour trouver des connexions internet et publier les photos ?

    1. Bonjour ! Merci pour le compliment ! Je suis actuellement au Vietnam, et mon voyage se termine à Hanoï mi-décembre. Je suis donc très en retard au niveau des articles, mais je continuerai à écrire une fois rentrée, et les vidéos suivront. Le Wi-Fi est facile à trouver un peu partout, lorsqu’il est mauvais à l’hôtel on peut en trouver un meilleur dans un café ou restaurant. En effet pour les photos ça demande plus de manipulations (les publier une par une en mettant à jour), mais sinon ça fonctionne pas trop mal, sachant que je fais tout depuis mon téléphone ! Bon voyage en Thaïlande, si je devais rajouter une étape à ce que j’en ai vu, je rajouterai Pai, tous les voyageurs qui m’en parlent ont adoré !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s