Chiang Mai, jungle, cuisine et ladyboys

Chiang Mai est la ville la plus importante du nord de la Thaïlande, et cc’est ma dernière étape avant le Laos. Elle regorge d’activités diverses, et pour ces derniers jours j’en ai pleinement profité

Le programme commence par un trek de deux jours dans la jungle. Simon et Jean-Charles sont toujours avec moi, et nous faisons partie d’un groupe constitué d’Anglaises, d’Espagnols, d’Argentin, d’un Allemand, d’un Portugais (Joao, avec qui je vais voyager un bon moment) et d’une Tchèque, ainsi que de nos deux guides, j’ai nommé Jungle Joe et City Boy.

image

Le premier matin on nous dépose pour faire une balade à dos d’éléphants. Au départ tout le monde est très excité, et si tout se passe bien, une fois que c’est terminé on en garde un goût amer. En effet, il est facile de remarquer que les animaux ne sont pas bien traités, et qu’en faisant cette activité, on y participe.

image

Après un déjeuner de riz frit dans sa feuille de bananier, on part pour deux bonnes heures de marche dans la jungle.

image

Il fait chaud, ça grimpe pas mal et à cause de la forte pluie de la veille la terre est très gadoueuse. Mais la marche est très sympa, tout le monde fait connaissance, et au moment où la chaleur de fait vraiment étouffante, la récompense apparaît : nous débouchons sur une cascade.

image

Tout le monde en maillot et à l’eau. La température est parfaite, l’eau est claire et il est assez impressionnant de se placer directement sous la chute d’eau !

image

La marche reprend ensuite, jusqu’aux cabanes qui nous attendent pour la nuit. Elles sont situées sur une partie un peu surélevée de la jungle, déboisée et avec vue sur les rizières. On passe la soirée tous ensembles, dînant à une grande table et écoutant les histoires de Jungle Joe.

image

Après une nuit fraîche et bruyante (les insectes font bien plus de bruit que les voitures), le groupe se scinde en deux, car certains ont encore deux jours, tandis que pour nous le trek s’achève aujourd’hui. On marche alors pendant deux bonnes heures, à travers jungle et rizières, et la journée se finit par une balade sur un radeau de bambou, ce qui rafraîchit bien après la marche, puisqu’on a les fesses dans l’eau !

image

De retour à l’hôtel, on savoure la piscine, qui a en plus l’avantage de faciliter les rencontres. J’y rencontre en effet Emeric et Kristel, un couple de français avec qui je vais partager mon mois au Laos.

Les jours suivants, je profite des activités accessibles depuis la ville. Je commence par un cours de cuisine thaïlandaise, qui m’emmène d’abord au marché local, puis à la ferme, pour cuisiner plusieurs des plats typiques et les déguster.

image

La journée est vraiment super, le cours de cuisine se fait dans la convivialité et la bonne humeur, et chacun repart avec son livre de recettes.

image

Le soir venu, je dis au revoir à Simon et Jean-Charles, qui repartent passer une semaine dans les îles avant de rentrer en France. Je réserve également mon trajet jusqu’au Laos, qui se fera en bus puis en bateau. Je serai alors accompagnée de Lisette, une néerlandaise de 19 ans rencontrée à l’hôtel.

Le lendemain, c’est très impatiente bien qu’avec un peu d’appréhension que je me rends au Tiger Kingdom, avec Joao. Il s’agit d’un parc dans lequel on élève des tigres, qui s’y reproduise et qui y soignés. On y arrive tôt, il n’y a pas trop de monde et l’attente est courte. Nous y voilà, on pénètre dans un enclos où se trouve une dizaine de félins. Ils ont environ 3 ans, pèsent 150 kg et sont très impressionnants !
image

On nous explique comment les approcher, par derrière, sans leur toucher la tête ni les pattes avant, et aussi qu’il faut leur gratter le ventre, car ils adorent ça. On passe alors environ une demie heure à caresser plusieurs des animaux présents, et après la première crainte passée, on profite pleinement du moment.

image

Le soir, je retrouve Lisette et d’autres voyageurs, et après le dîner, nous nous rendons à un ladyboys show. Le spectacle est super, les danseurs et danseuses sont très bons, plein d’énergie, et jouent avec humour de leur situation. Je passe un très bon moment, si bon que le lendemain, pour mon dernier soir en Thaïlande, j’y retourne avec Kristel et Emeric. C’est également avec eux que j’arpente une dernière fois les allées du night market de Chiang Mai, pour y acheter mes derniers souvenirs.

DSC_1488[1]

Si j’ai eu du mal à apprécier Bangkok, le nord de la Thaïlande s’est avéré beaucoup plus agréable, avec des locaux qui tentent moins d’arnaquer les touristes, et des gens toujours aussi souriants.

Publicités

Une réflexion sur “Chiang Mai, jungle, cuisine et ladyboys

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s