Bangkok, pour le meilleur et pour le pire

Après environ 3 heures de vol, pendant lesquelles je me retrouve à aider une indonésienne ne parlant pas anglais à remplir son formulaire d’entrée en Thaïlande, j’atterris à Bangkok. Je décide de prendre le train pour rejoindre la gare centrale de Lua Hamphong, à côté de laquelle se trouve ma guesthouse. Le trajet dure environ une heure, et ce premier aperçu des thaïlandais me laisse un peu perplexe. Ils ont en effet l’air de me trouver fascinante pendant que je bois mon Pepsi, alors que je les imaginais habitués aux touristes.

Je finis par arriver à destination, trouve ma guesthouse et y attends Simon et Jean-Charles, avec qui je vais voyager pendant les deux prochaines semaines. Le lendemain matin, on part explorer la ville, direction la plus haute tour du pays, la tour Baiyoke II. Elle s’élève à 343 mètres et offre une vue imprenable sur la ville. On s’arrête en bas et décidons d’y aller le soir, pour dîner et profiter de la vue.

Après un déjeuner dans un foodcourt, nous nous rendons à la maison de Jim Thompson. Cet américain s’est installé en Thaïlande dans les années 1950 et y a relancé le commerce de la soie. Sa maison est composée d’un assemblage de plusieurs maisons traditionnelles thaïlandaises en tek, et la visite guidée en français permet d’en savoir plus sur l’habitat traditionnel et les coutumes du pays.
image

Après une pause à la guesthouse en fin de journée, on prend un tuktuk jusqu’à la tour où on dîne au délicieux buffet à volonté avant d’aller observer la vue sur les lumières et les routes suspendues de Bangkok.
image

image

Cette première journée me permet de me faire une idée de l’endroit. Il fait chaud, très chaud, et cette ville présente à la fois les caractéristiques d’une ville asiatique, streetfood, les gens vivent dehors, circulation folle des voitures et des deux roues, tout en étant indéniablement moderne, avec ses tours et ses gigantesques shopping centers.
image

Le mercredi on se lève tôt, en espérant arriver au Grand palais avant la chaleur et les bus de touristes chinois. Malheureusement pour nous c’est raté, le lieu est bondé, les chinois sont sur toutes nos photos et il fait vraiment chaud.
image

Mais les bâtiments sont très beaux, dans le style clinquant recouvert de dorures et de miroirs. Pour ma part j’ai une préférence pour les fresques sur les murs de ce qui ressemble à un péristyle.
image

La journée se poursuit par une grosse arnaque, un « professeur  » qui nous aiguille vers un tuktuk pas cher, qui nous emmène dans une agence de voyage et faire une balade sur les canaux, les khlongs, pour un prix exorbitant. On se console autour d’un gros burger au Hard Rock Café, qui fait du bien après quelques semaines au régime riz et pâtes.
image

Pour notre dernière journée à Bangkok, nous nous rendons au très célèbre Wat Pho, ensemble de temples dans lequel on trouve le Bouddha couché, à l’étroit dans son petit bâtiment. On se rend ensuite dans un mall pour déjeuner au foodcourt, et on y reste plus longtemps que prévu, car une forte pluie se met à tomber. La journée se termine pour moi par un massage des pieds, qui finalement se transforme en massage thaïlandais complet, effectué par une petite femme qui donne l’impression de vouloir me casser en deux.
image

Il est ensuite temps de rentrer préparer les sacs, car le lendemain nous devons prendre le train de 7h pour Ayutthaya. Bangkok est moins pire que Jakarta, mais il y faisait trop chaud, et bien que les Thaïlandais gardent toujours le sourire, j’ai eu du mal à accepter de me faire arnaquer constamment.

Publicités

4 réflexions sur “Bangkok, pour le meilleur et pour le pire

  1. Bonjour Jéromine
    Est-ce qu’il s’agit de « Jim Thomson » l’écrivain de série noire américain (que j’ai beaucoup lu à une époque)
    Bonne continuation
    Hector

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s