Singap’our quelques jours

Voilà une semaine que j’ai quitté la France, et je suis à nouveau prête à prendre l’avion. Cette première semaine je l’ai passée à Singapour, la cité-état du Sud-est asiatique. Quand je suis arrivée après un peu plus de 12 heures de vol, j’ai d’abord été surprise par la chaleur étouffante qui régnait, ainsi que par le calme du métro, tellement différent des transports parisiens auxquels je suis habituée.

Arrivée à mon auberge, située dans Little India, le quartier indien de la ville, j’ai posé mes affaires et je suis partie me promener, avant de retrouver Baptiste, un ami d’amie qui habite à Singapour depuis quelques mois. Ce que j’ai d’abord remarqué, c’est à quel point les rues sont propres, on n’y trouve pas de détritus ou de mégots de cigarette. Ensuite, et c’est un des éléments qui selon moi fait le charme de cet endroit, le mélange des cultures est très présent, et toutes semblent vivre ensembles sans difficulté.

J’ai donc retrouvé Baptiste et ses collègues en début de soirée, dans un bar situé au 33e étage d’une tour, et qui s’appelle…33 Level. La vue y est superbe, donnant directement sur Marina Bay et son incroyable hôtel.
image

Nous sommes ensuite allés dîner dans un excellent restaurant d’une chaîne taiwanaise qui figure au guide Michelin et qui sert des bouchées à la viande et au crabe accompagnées d’un délicieux bouillon, le tout pour un prix raisonnable.
image

J’ai passé les jours suivants à découvrir les différents quartiers de la ville, qui témoignent des différentes cultures qui s’y côtoient. J’ai ainsi pu visiter, dans Chinatown, le temple hindouiste Sri Mariamman, à l’entrée duquel on se déchausse , et dont les toits sont richement décorés de sculptures peintes représentant les dieux.
image

image

Dans la même rue, j’ai du me couvrir les épaules et les jambes (avec un style très glamour évidemment) pour pénétrer dans un temple bouddhiste cette fois, le Buddha Tooth Relic Temple, et pour cette première je dois dire que j’ai été très surprise de la richesse des ornements et même de la surcharge de doré qu’on trouve absolument partout !
image

image

Enfin, près d’Arab Street c’est une mosquée que j’ai pu admirer, la mosquée du Sultan, magnifique avec son dôme doré et qui semble tout droit sortie du dessin animé Disney Aladin !
image

A l’opposé de ces quartiers emplis de traditions et de spiritualité, Singapour possède une face commerciale et hyper moderne, notamment avec son emblématique Marina Bay. Autour de cette pièce d’eau, on assiste à une démonstration d’architecture assez incroyable. On trouve d’abord le théâtre, Esplanade -Theatres on the Bay, en forme de durian et recouvert de brise-soleil en aluminium.
image

Pour aller de l’autre côté de la baie, on emprunte ensuite le pont Helix Bridge, composé d’une double spirale, et qui le soir est illuminé de LED . De celui-ci on a une belle vue sur le musée des Arts et des Sciences en forme de lotus, dont les façades blanches étincellent au soleil. Vient ensuite l’hôtel qui fait rêver part sa forme si particulière, avec ce qui ressemble à un bateau au sommet des trois tours, et dont on sait qu’il dispose d’une piscine, qui serait bienvenue par ces 32 degrés !
image

image

Enfin, si on continue le tour de la baie, on débouche sur la statue qui est le symbole de la ville, le Merlion. Moitié sirène (Mer-maid) moitié lion, cet hybride trône sur un petit ponton, idéal avec son jet d’eau qui lui sort de la gueule, pour une des activités favorites des touristes asiatiques, j’ai nommé, le SELFY. En effet, avec leur boisson, devant un monument, ou juste comme ça, ils se photographient des dizaines de fois, armés de leur perche pour leur faciliter la tâche !
image

Enfin, j’ai utilisé mes deux autres jours pour sortir un peu de la ville et de ses buildings. Je me suis d’abord rendue sur Pulau Ubin avec Nash, un jeune Singapourien de 25 ans qui m’a proposé d’aller sur cette île au nord de Singapour pour y faire du vélo. J’ai bien apprécié cette balade d’environ 4h dans la végétation avec comme bande son les cris des oiseaux… Non en réalité c’était très dur, je n’étais pas montée sur un vélo depuis deux ans, et par 30 degrés sur des chemins terreux, il m’a plusieurs fois fallu pousser mon deux roues, tout en pestant bien évidemment.
image
image

Puis, pour mon dernier jour c’est sur l’île de Sentosa que je me suis rendue, avec Jorge, un anglais rencontré à mon auberge. Nous avons passé la journée dans le parc d’attractions Universal Studio, qui bien que très sympathique fut un peu décevant, puisque son attraction à sensations était fermée, et dont les loopings semblaient nous narguer.
image

image

Cette semaine fut donc for agréable, j’ai apprécié cette ville propre où tout le monde semble cohabiter sans difficulté. De plus, malgré le prix élevé des boutiques des shopping mall d’Orchard Road (Chanel, Louis Vuitton, etc) et un coût de la vie plus élevé que dans le reste de l’Asie du Sud-est, on se déplace et mange pour peu cher à Singapour, ce qui rend cette cité-état tout de même abordable.
image

image
image
image

Publicités

2 réflexions sur “Singap’our quelques jours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s