Comen i lé à la Réunion

Fin janvier, pendant que tout le monde s’emmitouflait dans plusieurs couches de vêtements, je suis allée passer une semaine sur l’île de la Réunion, pour rendre visite à mon amie Coumba qui habite à Saint-Denis depuis octobre 2013.
Dès mon arrivée le vendredi midi, j’ai un aperçu de ce que sera la météo durant cette semaine : il fait très chaud, et si à l’est de l’île les nuages sont gris et gorgés de pluie qu’ils n’hésitent pas à déverser, à l’ouest le soleil brille sans interruption ! Pour ma première journée Coumba a pitié de moi et des douze heures que j’ai passées dans l’avion et après un bon déjeuner de samoussas, bouchons et bonbons réunionnais, c’est sur une plage déserte que nous allons nous poser. On apprendra d’ailleurs après une bonne demie heure dans l’eau que si cette plage est si peu fréquentée, c’est parce que la baignade y est interdite pour cause de risque d’attaque de requin ! On reste alors sur le sable pour profiter du joli couché de soleil sur l’océan Indien.

IMG_56029003871241

IMG_55653132657894
Le samedi on part vers 9 heures, équipées de nos baskets et de nos gourdes pour se rendre à Salazie et faire la petite randonnée qui mène au Voile de la Mariée. Il s’agit d’une jolie chute d’eau située à environ 500 mètres d’altitude et qui tient son nom d’une légende dans laquelle se mêlent amour et destin tragique. Après une bonne demie heure de route au cours de laquelle je peux admirer les magnifiques reliefs de l’île, nous garons la voiture et entamons tranquillement la randonnée qui nous prend environ deux heures et demies aller-retour. Il fait beau, il fait chaud, hormis un petit groupe de retraités nous ne croisons personnes, la vue est magnifique et un cyclone s’étant abattu sur l’île quelques semaines auparavant, de nombreuses bananes sont à portée de main, nous offrant ainsi une délicieuse collation. On remonte ensuite en voiture direction Hell-Bourg, où on s’installe sous un auvent pour déjeuner…et où on est obligée de rester plus longtemps que prévu puisqu’une pluie diluvienne s’abat sur nous sans sembler vouloir s’arrêter. Sur le chemin du retour, petite pause goûter panini au nutella face à la très belle cascade Niagara, puis on rentre se préparer pour aller dîner chez des amis très sympathiques de Coumba.
IMG_55998043290836

IMG_55987990448444

IMG_56046055845297

Le dimanche c’est une journée parfaite qui commence à 6 heures, bien que le réveil soit difficile après seulement trois heures de sommeil ! Sans perdre de temps, on prend la voiture pour se rendre à l’extrême opposé de Saint Denis, c’est-à-dire Langevin et sa magnifique cascade. En chemin on s’arrête pour prendre des photos des coulées de lave, qui ont formés des plaques rigides à travers lesquelles la végétation parvient à pousser, avec en toile de fond les nuages qui cachent progressivement les montagnes. En fin de matinée on arrive au sud de l’île, et après avoir réussi à faire monter la voiture qui montre quelques signes de faiblesse face aux pentes interminables, on s’arrête pour mitrailler sous tous les angles la cascade de Grand Galet ou cascade Langevin. Il s’agit d’une paroi de roches d’où jaillissent plusieurs filets d’eau qui plongent dans une petite crique qui, grâce aux reflets du soleil sur l’eau transparente, nous apparaît à la fois turquoise, verte et même jaune. On se risque même à escalader un petit rocher pour se photographier devant ce site de toute beauté. Une fois notre bonne centaine de photos prises, on entame la descente vers la ville pour trouver un endroit où déjeuner. Enfin, c’était le plan initial…Car la combinaison de la fatigue, des coups de soleil pris (tête incluse car j’avais oublié de prendre une casquette) et du délicieux, mais probablement un peu trop riche pour moi, repas ivoirien préparé par l’amie de Coumba la veille, a un effet redoutable sur moi qui nous force à rentrer à Saint-Denis. Je me couche donc à 16 heures pour ne me réveiller que le lendemain.

DSC_0147

DSC_0164

DSC_0193

DSC_0199
Le lundi après-midi Coumba reprend le travail, et on profite donc du midi pour aller déjeuner ensemble dans le joli parc du Colorado dans les hauts de Saint-Denis, bien que mon estomac soit encore fragile et que je me contente de grignoter. Je passe ensuite l’après-midi à me balader tranquillement dans les rues de la capitale, à la recherche des anciennes cases créoles et du temple tamoul. On trouve en effet plusieurs temples colorés, qui côtoient les autres édifices religieux sans problème. Car la Réunion est une île sur laquelle les différentes confessions cohabitent sans difficultés, on y trouve d’ailleurs la toute première mosquée construite sur le territoire français. Le mardi et le mercredi, je me promène, je visite le joli aquarium de Saint-Paul, dans lequel on trouve de nombreux poissons tropicaux ainsi que des requins. J’aurais aimé pouvoir profiter plus de ce temps pour baigner, mais la présence de méduses m’en empêche et je me contente donc de rester sur le sable.
DSC_0013

DSC_0048

DSC_0018

Le jeudi matin je me lève tôt, avant Coumba, et je pars dès 7 heures pour prendre le bus jusqu’à Saint-Leu pour y faire mon baptême de parapente ! C’est avec un peu d’appréhension et beaucoup d’excitation que je retrouve mon moniteur, qui m’emmène jusqu’au point de décollage. Une fois équipée, impossible de reculer, on court jusqu’à ce que les pieds décollent du sol, et on continue de courir dans le vide au cas où on touche à nouveau la terre. Petite frayeur à ce moment là puisque mes pieds frôlent de justesse un gros taillis qui se trouve pile sur notre trajectoire. Une fois dans les airs, c’est génial, la vue est magnifique, tout est paisible même si les nombreux virages on tendance à donner la nausée. L’atterrissage se faisant sur la plage, on se rapproche de la mer jusqu’à survoler la barrière de corail. J’en prends plein les yeux, l’eau transparente et la hauteur permettent de voir le corail avec une incroyable précision, j’en profite pour faire plein de photos. Le vol touche à sa fin, on recommence à courir dans le vide pour atterrir en douceur sur le sable. Je suis ravie de cette expérience et ne regrette absolument pas les 60 euros dépensés pour l’occasion.

IMG_56017578523641

IMG_56023944635358

Arrive vendredi, dernier jour avant de repartir pour la métropole et retrouver l’hiver ! Coumba travaille le matin et j’en profite alors pour faire un tour au marché dans lequel je dois retrouver une commerçante précise et lui acheter du faham, plante nécessaire à la préparation du rhum arrangé, demandé par mon père et recommandé par un de ses collègues réunionnais dont elle est la cousine. Une fois le bon stand trouvé, j’échange mes nouvelles de la métropole contre deux bouquets de faham pour le prix d’un. On dirait un paquet de brindilles desséchées, mais dégage une odeur de caramel délicieuse. Une fois Coumba rentrée, on file à la plage, et après deux arrêts infructueux (toujours à cause de ces satanées méduses), on pose serviette et sac sur le sable de la plage de l’Hermitage et on se jette dans l’eau à la température parfaite ! Après deux heures de trempette et de sieste, on se rend au marché de Saint-Paul, où j’en profite pour acheter de jolis bijoux tandis que Coumba fait le plein de fruits frais que je serai chargée de ramener avec moi en métropole et de livrer à sa famille.

DSC_0080
Il est ensuite temps de rentrer finir de préparer ma valise, car mon avion est à 21 heures. Après avoir serré Coumba dans mes bras (je ne la reverrai qu’en mai), j’embarque pour un vol de douze heures la tête remplie de bons souvenirs. La Réunion est une très belle île, je l’avais déjà réalisé lors de mon premier séjour en 2003, et celui-ci n’a fait que confirmer mon idée. De plus elle présente l’avantage de fournir des activités à tous les types de voyageurs, de ceux qui veulent bronzer les doigts de pied en éventail à la plage à ceux qui ne quittent pas leurs chaussures de marche et qui rêvent de randonnées en pleine nature. Bien sûr une semaine c’est peu pour en profiter pleinement et je sais qu’il me faudra revenir pour découvrir tout ce que la Réunion a à offrir.

Publicités

Une réflexion sur “Comen i lé à la Réunion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s